Bienvenue chez CENTURY 21 Agence du Marché, Agence immobilière LA ROCHELLE 17000

CONTENEURS TEXTILES LA ROCHELLE

Publiée le 07/05/2018

 

Où déposer vos vêtements, chaussures, le linge de maison et la petite maroquinerie dont vous souhaitez vous séparer ? Ou comment agir en faveur de l’environnement, de l’emploi et de l’insertion en vous débarrassant de ce dont vous ne vous servez plus ?

 

Aujourd’hui, plus de 120 conteneurs dédiés aux textiles sont à votre disposition dans les 28 communes de l’agglomération.

Vous pouvez y déposer dans un sac fermé :

•vos vêtements propres et secs,

•vos chaussures liées par paire,

•votre linge de maison,

•votre petite maroquinerie (sacs à main, ceintures...)

 

Les textiles mouillés ou souillés ne sont pas acceptés : ils risqueraient de moisir et de détériorer le reste des articles. Attention également aux sacs trop volumineux (50L maximum), oreillers, traversins, couvertures et couettes qui sont à exclure car ils peuvent bloquer le système d’ouverture des bornes. Merci de déposer les oreillers et couettes en déchèterie.

 

Plus d’infos sur la localisation des conteneurs : www.agglo-larochelle.fr

 

Ces 120 conteneurs d’apport volontaire ont été installés et sont désormais collectés par l’entreprise d’insertion Le Relais 17*, qui assure également le tri des textiles qu’ils contiennent. 

 

QUE DEVIENNENT LES TEXTILES DEPOSES DANS LES BORNES ?

Les textiles en bon état trouveront un nouveau propriétaire en friperie. Les autres seront recyclés et transformés, notamment en isolants destinés à l’habitat ou à l’industrie automobile.

 

VOS TEXTILES SONT EN BON ÉTAT ?

Avant de les déposer dans les conteneurs textile, n’hésitez pas à les donner à votre entourage, à des associations locales ou à les revendre !

Retrouvez ici la liste des lieux de dépose dans l’Agglo

 
 

* En 7 ans, 12 postes ont été créés au Relais 17. Il s’agit d’emplois pour la réinsertion des personnes les plus éloignées de l’emploi, ouvrant droit à des formations. La mise en place de plus de 120 bornes dans l’agglomération rochelaise, sur 94 emplacements, a permis la création de 2 emplois supplémentaires de chauffeurs.