Bienvenue chez CENTURY 21 Agence du Marché, Agence immobilière LA ROCHELLE 17000

PECHER INTELLIGENT PECHER DURABLEMENT

Publiée le 26/03/2018

 

 

Loisir prisé par bon nombre de Charentais-Maritimes et de visiteurs de notre département, la pêche à pied en bord de mer est réglementée et doit faire l’objet de bonnes pratiques de la part de ses pratiquants pour préserver la ressource et le milieu marin. A La Rochelle notamment.

 

 

 

Protégeant un espace marin de 6 500 km2 s’étendant du bec d’Ambès en Gironde au sud des Sables-d’Olonnes en Vendée, le parc naturel marin de ce territoire a pour triple vocation la connaissance, la protection du milieu marin et le développement durable des activités marines, dont la pêche à pied de loisir fait partie. Ainsi, en Charente-Maritime, la réglementation en vigueur rappelle que la pêche à pied n’est pas autorisée la nuit, à moins de 25 mètres des concessions de cultures marines et que la quantité maximale admise de coquillages prélevés par pêcheur et par marée ne doit pas excéder 5 kilos. De même, cet arrêté préfectoral stipule que, à La Rochelle, cette pratique de loisir est autorisée au nord du pont de l’île de Ré et partiellement autorisée, exceptées pour les huîtres, entre la pointe des Minimes et la pointe de Roux. Par contre, elle est strictement interdite du pont de l’île de Ré à la pointe des Minimes. 

 

Respecter les consignes et les bonnes pratiques

 

Avec le même objectif de préserver durablement l’environnement maritime et les espèces concernées, de bonnes pratiques doivent aussi être respectées. Ainsi, pour que les araignées, étrilles, couteaux, huîtres creuses et plates, moules, palourdes, tellines, coques, pétoncles ou encore les crevettes continuent à faire le bonheur de tous les pêcheurs qui arpentent notre côte, plusieurs consignes ont été établies. En premier lieu, il faut s’informer sur la réglementation locale qui précise les tailles, quantités, outils et périodes autorisés. Dans le même ordre d’idées, il convient de se servir d’un outil de mesure pour respecter la taille légale de capture et donc permettre aux individus de se reproduire. Ensuite, il est demandé de trier les prises au cours de la pêche afin que celles relâchées puissent continuer à vivre. Enfin, il ne faut prélever que ce qui est prévue à consommer dans le cadre familial, le nombre important de pêcheurs à pied constaté pouvant avoir un impact sur le milieu et la ressource. Pour la consommation et la santé de ceux qui vont manger le fruit de la pêche, il est recommandé également de se renseigner sur les arrêtés sanitaires en cours et de conserver les prises vivantes au frais en les consommant rapidement. 

 

Important : avant la pêche proprement dite, le pêcheur doit prendre connaissance de la météo et des horaires de marée en prenant soin de remonter sur la terre ferme dès l’heure de la basse mer. A noter que le numéro des secours en mer est le 196 et le 112 à terre. 

Notre actualité